Храм Рождества и Покрова Пресвятой Богородицы от Пролома
Храм Рождества и Покрова Пресвятой Богородицы от Пролома
Навигация
Новости храма и сайта
История храма
Псково-Покровская икона
Храм Георгия со Взвоза
Расписание богослужений
Наши реквизиты
Галерея
Форум

Видео

Рекомендованные статьи
Наш храм «В Контакте»
La version française
English version
Здравствуйте, Гость
  Войти
  Идентификация
 Я забыл свой пароль
 Регистрация

Поиск по сайту
Патриархия.ru, Новости
Патриархия.ru, Патриарх
Последние комментарии
Наши кнопки

Получить код кнопки >>


Получить код кнопки >>


Получить код кнопки >>

RSS трансляция
Новости
La version française
L’histoire de l’église de l’Intercession et de la Nativité
L'histoire de l'église double de l’Intercession et de la Nativité de la Vierge prend ses racines en 1399 lorsqu’on a construit l'église en l'honneur de l’Intercession de la Vierge. Ce fut une église synodique du monastère de l’Intercession pour hommes situé au sud-ouest de la ville Extérieure près de la tour de l’Intercession qui porta le nom selon le monastère. On ne connait pas la date exacte de la construction du monastère, mais en 1465 il fût mentionné pour la première fois dans une chronique. En 1544 les chroniques de Pskov parlèrent de l’incendie pendant lequel le monastère de l’Intercession a beaucoup souffert : en 7052 (1544)...le 1 avril de la même année, pendant le carême, sur le Polonitsché (région de Pskov), la rue de Saint Joachim et Anne,...et le monastère de l’Intercession de la Vierge situés dans le même secteur brûlèrent». (Les chroniques de Pskov,v.I,M.-L.,1941,p.111). On sait que le monastère possédait des bâtiments pour l’église, l’habitation et la vie économique.

Le monastère de l’Intercession devînt célèbre pendant la guerre de Livonie. En 1581 pendant le siège de Pskov par les troupes polonaises et lithuaniennes dirigées par Étienne Batory, le stariets (un sage moine) Doroféi, le moine du monastère de l’Intercession eut la vision de la Vierge sur la place de l'assaut futur. En effet, le 8 septembre 1581 l'ennemi a presque réussi à détruire entièrement la tour de l’Intercession et à faire une brèche dans le rempart. Il sembla inévitable que l'ennemi pénétra dans la ville. Mais les Pskovitains, enthousiasmés par la procession avec l'icône «L'affection de la Mère de Dieu» et les reliques du saint prince de Pskov Vsevolod-Gavriil, repoussèrent les envahisseurs de la ville.

Après la levée du siège de Pskov en 1582, les Pskovitains reconnaissants avec le voïvode Ivan Pétrovitch Chouïsky, le chef de la défense de la ville, reconstruirent l'église de l’Intercession lui ayant adjoint une seconde église au nom de la Nativité de la Vierge (on célèbre cette fête le 8 septembre ou le 21 septembre selon le calendrier grégorien, la journée de levée de l’assaut). Les deux églises furent réunies par un clocher-arcade typique pour Pskov. Un monument original fut érigé en l'honneur de la défense courageuse de la ville. Longtemps se trouvait ici un synodique avec les noms des Pskovitains tombés pendant le siège de la ville. Ici se trouvait aussi une célèbre icône miraculeuse "La Vierge de l’Intercession de Pskov" devant laquelle une veilleuse inextinguible brûlait faiblement. L'icône fut couverte d’une massive chasuble d’argent dorée. Il y avait l'inscription portant le récit du stariets et forgeron Doroféi et le récit sur les événements liés avec l'assaut de Pskov par les troupes d’Étienne Batory.

Le monastère exista jusqu'au XVIII siècle, mais en 1764 il fut supprimé par Cathérine II. Selon les états ecclésiastiques de 1764 l'église de l’Intercession et de la Nativité de la Vierge eut un traitement mensuel sans la paroisse, et dès 1813 elle fut attribuée à l’église de Saint Nikita avec laquelle elle faisait la paroisse.

En 1847-1848 l'église fut rebâtie. Au lieu de l’ancien clocher-arcade démoli un nouveau clocher en brique avec cinq cloches fut construit pour les dons. Un narthex commun pour les deux églises fut élargi et étendu . Selon l'inventaire de ce temps, l'église de l’Intercession et de la Nativité de la Vierge n’eut pas de voûtes et eut un dôme et un clocher avec deux piliers au-dessus de l'entrée.

En 1893 des listes du clergé fîrent savoir qu’il y avait deux autels dans l’église : le principal autel fut dans l’église de l’Intercession de la Vierge et un petit autel dans l’église de la Nativité de la Vierge. Le dernier autel sacré fût bénît de nouveau le 23 octobre 1893 en raison de dégradation.

En 1899 on arrangea une nouvelle enceinte et en 1914 l'église et le clocher-arcade furent couverts en fer. En 1912 Mr V.I.Oseling, membre de la société archéologique de Pskov ouvrit et nettoya la galérie souterraine du monastère menant de la cour de l'église de l’Intercession à droite, vers la tour de l’Intercession, et à gauche vers la brèche de Batory, et toute la longueur de la galérie fait 22 sajènes (2.13 mètres en vieilles mesures russes).

Après la révolution d’Octobre (en 1917) l'église fût fermée. Pendant la Grande Guerre Nationale (en 1941-1945) l'icône miraculeuse du monastère «La Vierge de l’Intercession de Pskov» fut emportée par les occupants nazis et découverte seulement en 1970. Une exposition d’icônes russes des XIII-XIX siècles eut lieu à Munich où l’on exposa l'icône d’une collection privée à Berrchtesgaden avec un nom étrange "Pskov (Pleskau) und seine Umgebung" (Pskov et ses alentours). Ce fut "la Vierge de l’Intercession de Pskov".

En été 2000 l'icône fut rachetée chez ses propriétaires et offerte symboliquement par Gerhard Schrőder, le chancelier de l'Allemagne, à Vladimir Poutine, le Président de la Russie. Le 31 août l’ icône fut remise par Ernst-Jorg von Studnitz, l’ambassadeur d'Allemagne en Russie à Aleksi II, Sa Sainteté Le Patriarche de Moscou et de Toute la Russie. Le 7 septembre 2001 l'icône fût rendue à Pskov et se trouve maintenant dans la cathédrale principale de la ville – de la Trinité. Sa copie se trouve dans l’église de l’Intercession et de la Nativité.

L'église de l’Intercession et de la Nativité fût restaurée en 1961-1964 selon le projet de Vladimir Smirnov. Après l'étude du monument du point de vue architectural et archéologique les travaux de restauration et de secours furent réalisés: le bâtiment de l’église fût libéré des annexes tardives (du clocher et du narthex), on restaura des toits à deux pentes dans les deux églises et les narthex. On bâtit un clocher-arcade avec trois piliers sur la partie occidentale de deux parties quadringulaires. Les dômes furent couverts par le bardeau de couverture, la réparation cosmétique fut exécutée . La restauration se basa sur l'étude réelle du monument conformément au matériel iconographique.

Aujourd’hui l’église se compose de deux petites églises sans pilier, chacune a une abside et un narthex. Des chétvériks (parties quadrangulaires) des petites églises et des narthex ont des murs mitoyens. Les voûtes de recouvrement des petites églises s'appuient sur le mur sud de l'église de l’Intercession et sur le mur nord de l’église de la Nativité. La longueur de l’église avec le narthex fait 17 m, la largeur est 15 m.

En mémoire des événements héroïques en 1581 et des Pskovitains tombés pendant l’assault principale de la ville, l'architecte Vladimir Smirnov établit devant l’église une croix en pierre sur un bloc erratique. En 1993 l’église fut rendue à l'Église Russe Orthodoxe. À ce temps-là les offices avaient lieu très rarement, 2-3 fois par an.

Le 27 octobre 2006 le père Vladimir Tantsurine fut nommé le premier archiprêtre de l’église de l’Intercession et de la Nativité ressuscitée. Désormais les offices ont lieu régulièrement, toutes les fêtes religieuses sont célébrées, l'économie de l’église unie se consolide, des travaux de réparation nécessaires s’effectuent.



Комментарии
13 сентября 2009 14:03:36
Радостно видеть текст и фото!

Комментировать
Вы не авторизованы!