-








La version française
English version
,
 
 
 
 

.ru,
.ru,




Powered by us.groups.yahoo.com

>>


>>


>>

.RU  
    Rambler's Top100
Majordomo.ru -      - Refer.Ru


RSS
La version française
Lhistoire de licône de lIntercession de Pskov
On ne sait pas qui dessina l'icône lIntercession de la Vierge de Pskov. Au Moyen Âge les peintres ne mettaient pas leur nom au-dessous des icônes. Néanmoins, on sait très bien que le prétexte de la création de l'icône et son sujet sont guidés par lapparition miraculeuse de la Vierge au vieillard Doroféi qui était le moine du monastère de lIntercession de Pskov à la veille de l'assaut décisif de la ville par les troupes polonaises.

En effet, les événements de ce temps se développèrent dramatiquement. La plus puissante armée européenne (selon les données des sources russes il y avait près de 100 mille hommes) dirigée par le meilleur chef militaire du temps Étienne Batory, sapprocha de la ville, dans laquelle il ny avait que 7 000 habitants de la garnison sans compter les habitants. Le tsar Ivan le Terrible rassembla les troupes principales près de la capitale et dans les terres de Novgorod. Les Pskovitains abandonnés à leur triste destin navaient plus le choix: se rendre ou mourir à la bataille. Les Pskovitains choisirent la deuxième solution

En cette minute difficile la Vierge Elle-même vint en aide à la ville assiégée. Ce n'est pas étonnant que déjà au temps du siège les Pskovitains se récitèrent les uns aux autres avec les moindres détails le récit de la vision miraculeuse du veillard Doroféi qui plus tard fut transcrit dans une œuvre littéraire et aussi peint sur une icône.

Le 26 août 1581 la ville fut entourée par la horde du roi Polonais Étienne Batory. Peu avant cela le Seigneur de Pskov diligenta un ambassadeur au monastère de Petchory chez Tikhon, le supérieur de cette chartreuse en lui demandant de venir à Pskov avec les icônes miraculeuses de la Mère de Dieu lAssomption et "lAttendrissement". Le supérieur voyant leffarement des Pskovitains mit toute son espérance en laide de la Souveraine Céleste et ses espoirs pieux savérèrent justifiés.

Le 27 août arriva. Il ne restait que quelques jours avant l'assaut décisif de Pskov par Batory. A ce moment un starets (un sage moine ) Doroféi était assis dans lentrée de sa cellule; autrefois il travaillait comme forgeron. Le starets aux cheveux blancs avait des pensées tristes. Il se plaignait des malheurs de sa ville natale. Mais voilà, Doroféi dans la peine, eut une apparition miraculeuse : il vit la Mère de Dieu dans les rayons d'une lumière extraordinaire. Elle planait dans les airs et était soutenue par le vénérable Antony - le chef du monastère des Grottes de Kiev de sa main gauche, et par Kornili - le supérieur du monastère de lAssomption de Pskov et Petchory de sa main droite. Après être passée par-dessus le mur de la ville, La Très Sainte Mère de Dieu entra dans léglise de lIntercession avec les vénérables.

Après être sortie de l'église et en se tenant debout avec les révérends sur le mur de la ville, la Mère de Dieu a demandé : Où est Nifonte, le bâtisseur du monastère Mirojski, lévêque de Novgorod? À ces mots, le révérend sest présenté devant Elle en sinclinant et a dit avec une douleur profonde: Oh, ma Très Sainte Souveraine! Cet été il ny avait pas de liturgie dans mon monastère. La Très Sainte Mère de Dieu lui a répondu: Cétait la volonté de Mon Fils et de Dieu.

Après cela, Elle a demandé à haute voix: Où sont les élus de Dieu qui demeurent dans la cathédrale de la Sainte Trinité? Et tout de suite, les dignes princes Vassili de Kiev, Gavriil et Timothée, tous les deux de Pskov se présentèrent à Elle; derrière ceux-ci se tenaient Nikolas le bienheureux et les révérends Evfrosine et Savva; et ils La saluèrent avec beaucoup de vénération. Après avoir regardé la ville avec une profonde douleur, la Mère de Dieu dit : Oh, hommes aux mœurs dépravés ! Vous avez courroucé Mon Fils le Souverain et Dieu, vous avez fait par vos actes malsains un Sodome de cette ville. Et maintenant un grand malheur sest abattu sur vous.

A cet instant les supérieurs Kornili,Evfrosine,Savva et Nikolas le bienheureux se sont prosternés devant Elle en larmes en priant : Notre Souveraine! Les hommes de vilaines mœurs ont commis des péchés, mais prie Ton Fils et Notre Dieu pour protéger cette ville et pardonner aux hommes qui ont péché. Après cela, tous les dignitaires tombèrent aux pieds de la Sainte Mère de Dieu en La suppliant de protéger la ville. Alors la Mère de Dieu appela le starets Doroféi qui fut honoré de cette apparition et au même instant, il se trouva aux pieds de la Mère de Dieu qui dit : Starets, va tout de suite chez les voïévodes qui aiment Dieu et chez le supérieur du monastère des Grottes de Petchory et aussi dans la cathédrale de la Sainte Trinité. Dis-leur quils prient Dieu avec application et sans discontinuer, et quils apportent une vieille icône de Pétchory et le gonfalon sur le mur de la ville, là où Je suis. Quon place ici un canon, et là un autre pour tirer sur les tentes royales et aussi à gauche au-delà des tentes royales. En indiquant de la main les places mentionnées. La Très Sainte Mère de Dieu ordonna au starets dannoncer aux hommes qu'ils se repentent de leurs péchés et implorent la miséricorde de Dieu et leur promit quElle prierait Son Fils et Dieu afin quIls leur pardonnent leurs péchés.

Cependant le jour de l'assaut s'approchait Le 7 septembre, après un tir intense sur la ville, une grande brèche dans le mur se forma et une bataille impitoyable sengagea près de la brèche. Le 8 septembre, à 5 heures du matin, un assaut général commença. Les polonais, les allemands, les hongrois se jetèrent à lassaut en nombre supérieur et après avoir bousculé la garnison qui résistait, entrèrent par la brèche. Les ennemis semparèrent déjà de deux tours où ils mirent leurs étendards. Le voïévode (le commandant de place) de Pskov, le prince Ivan Pétrovich Chouïski fut blessé dans ce combat et la résistance des défenseurs s'affaiblit. En cet instant tragique, selon l'ordre des voïévodes, la relique du saint Gavriil prince de Pskov, avec des icônes miraculeuses furent apportés vers la brèche où un miracle inouï survint. Lorsque la sainte relique et les icônes furent sortis de la cathédrale, on vit arriver vers la brèche trois moines à cheval qui étaient morts depuis longtemps. Cétaient Arseny Khvostov, le cellérier du monastère de Pétchory, Iona Naoumov, le trésorier et Martiri le supérieur. Cétaient des boyards dorigine et à la réputation mondiale de braves combattants. Après sêtre approché des citoyens affaiblis qui perdaient courage, ils sexclamèrent dune voix forte :

Frères, n'ayez pas peur! Levez-vous et battons nous ensemble contre les lithuaniens : la Mère de Dieu et tous les saints viennent à notre aide ! Cet encouragement inattendu redonna espoir aux combattants découragés et aux voïévodes. Tous les citoyens s'exclamèrent joyeusement : Amis, la Mère de Dieu vient à nous ! Mourrons tous pour la foi du Christ et pour le tsar orthodoxe, ne trahissons pas Pskov! La procession religieuse de l'église apparut. Lorsque les combattants affaiblis la virent, ils furent enthousiasmés et se sont précipitèrent unanimement contre lennemi en s'exclamant: Ne trahissons pas la Mère de Dieu et le saint Vsévolode!

La bataille acharnée continua jusquà la nuit et les polonais furent chassés des murs de la ville. Au même moment les Pskovitains, reconnaissants envers la Sainte Vierge, décidèrent de construire une église au nom de la Nativité de Très Sainte Mère de Dieu car la victoire près des murs du monastère de lIntercession fut remportée le 8 septembre (le 21 septembre selon le calendrier grégorien), jour de la fête de la Nativité de Très Sainte Mère de Dieu. Cette église fût construite à côté de l'église de lIntercession, près de la place de la brèche. Ensuite, pour léglise de lIntercession on peignit licône de la Mère de Dieu. Selon le nom de léglise où licône était mise, elle reçut le nom de lIntercession de Pskov.

En 1601, en mémoire des événements en 1581, une procession religieuse fut instituée: elle reprit la voie de la procession religieuse que les Pskovitches firent pendant le siège de Pskov. Lorsque la procession religieuse avec les icônes très vénérées de la cathédrale de la Sainte Trinité et du monastère des Grottes de Petchory s'approcha de léglise de lIntercession, une nouvelle icône miraculeuse de la Vierge de lIntercession de Pskov fut portée à leur rencontre hors de léglise.

L'iconographie de cette icône est complexe et unique, on nen connait pas de semblable. L'icône représente une vision miraculeuse de Doroféi. En concordance avec le texte du "Récit", sur cette icône sont peints : la Mère de Dieu avec les saints princes Vladimir-Basile de Kiev, Vsévolode-Gavriil et Timothée-Daumantas, tous deux de Pskov, Nifonte, larchevêque de Novgorod et de Pskov, le révérend Antony du monastère des Grottes de Kiev et Kornili du monastère de Grottes de Petchory et de Pskov, Nicolas le bienheureux de Pskov, ainsi que les saints, les révérends Evfrosine de Pskov, Savva de Krypetsy et le starets Doroféi. L'icône représente le monastère et la tour de lIntercession, la cathédrale de la Sainte Trinité et d'autres églises, la rivière Vélikaïa, les murs denceinte, le monastère Mirojski et le monastère de Petchory. La description de lapparition miraculeuse de la Mère de Dieu a été placée sur l'icône. La composition met laccent sur le monastère et la tour de lIntercession mis en valeur par leur position centrale, car cest le point stratégique de la défense. Cette icône fut rendue célèbre grâce à la protection miraculeuse de la Souveraine Céleste.

Licône de la Sainte Mère de Dieu ne quitta pas léglise de lIntercession et de la Nativité jusquen 1920. Au cours de la confiscation des précieux objets religieuses on enleva un châssis précieux en argent de licône et plus tard il disparut. Il y a des témoignages qui affirment que le responsable de léglise de lIntercession et de la Nativité, le prêtre Troitsky remit l'icône miraculeuse au musée pour qu'elle ne soit pas perdue (les autres sources affirment que l'icône se trouvait à l'église de lEpiphanie de Zapskovié jusquen 1944).

En 1944, pendant les derniers jours de l'occupation allemande de Pskov, l'icône fut emportée hors de la Russie par les Allemands. Des dizaines années après la fin de la guerre on croyait encore que l'icône était perdue. Les archéologues de Pskov, les architectes, les restaurateurs se réjouissaient même de sa vieille photographie ou de son dessin.

En 1970, contre toute attente, on apprit où se trouvait licône. À Munich, dans Haus der Kunst (la maison de lart) eut lieu l'Exposition Ikonen 13 bis 19 Jahrhundert (les icônes du 13-ème au 19-ème siècle) et là, sous le numéro 234, on exposa une icône de la collection privée de Berchtesgaden ayant un nom étrange Pleskau und seine Umgebung (Pskov et ses alentours). Licône fut placée au sein de la collection avec une explication très étrange du sujet : le déplacement de l'icône miraculeuse du monastère de Petchory dans la cathédrale de la Sainte Trinité de Pskov. Cétait l'icône de lIntercession de la Mère de Dieu de Pskov. Pendant presque quarante ans l'icône se trouvait dans la maison dune famille catholique en Bavière. Mais pendant toutes ces années sa propriétaire, Mme Hilda Karbacher souhaitait que l'icône revienne en Russie.

Dès 1970 l'icône ne changea pas de place, elle se trouvait comme auparavant dans la même collection privée. Au début des années quatre-vingt-dix le musée-réserve dEtat de Pskov a remis au département de l'enregistrement du Ministère de la culture de la Fédération de Russie une liste des objets dhistoire et d'art ayant une importance remarquable. Ces œuvres appartenaient à ce musée et avaient été dérobées par les occupants en 1941-1944 qui ne les avaient jamais restituées. L'icône de la Mère de Dieu de lIntercession de Pskov figurait sous le numéro un dans cette liste.

Pendant la visite en RFA en 2000 de Vladimir Poutine, Président de la Russie, le chancelier Gerhard Schröder lui offrit symboliquement cette icône. Le président fit la promesse que l'icône reviendrait sur sa terre natale dans une église Russe orthodoxe à Pskov. Le 31 août licône fut remise à Aleksi II, Sa Sainteté, le Patriarche de Moscou et de Toute la Russie par Ernst-Jorg von Studnitz, lambassadeur d'Allemagne en Russie.

Pour nous, en premier lieu, cette icône a une valeur spirituelle, qui ne peut être mesurée par aucun critère matériel - a dit Sa Sainteté, le Patriarche. Aussi, Sa Sainteté le Patriarche annonça quil serait établi dans quelle église de Pskov se trouvait cette icône, et à condition que cette église soit en fonction et quon garantisse la sécurité à licône, elle lui sera rendue.

Le 7 septembre 2001 la ville de Pskov retrouva solennellement l'icône de lIntercession de la Mère de Dieu de Pskov. Cette icône est une pièce maitresse de lhistoire de la ville Pskov. Comme la cathédrale de la Sainte Trinité ou la tour de lIntercession elle représente un élément indissociable à lhistoire de cette ville. Maintenant l'icône de lIntercession de la Mère de Dieu se trouve à la cathédrale de la Sainte Trinité de Pskov.

En janvier 2005 l'icône se mit à verser du saint chrême. Le bénéficier de la cathédrale de la Sainte Trinité, le prêtre Jean dit quon voyait pour la première fois un saint chrême si abondant sur licône. Il est possible que pendant les siècles passés ce phénomène se produisit, mais ces cas ne furent relatés sur aucun document. A présent on peut voir dans léglise de lIntercession et de la Nativité de la Vierge la copie de licône miraculeuse de lIntercession de Pskov (voir sur une photo en bas).



!